les tresseuses

Publié le par Ateliers Christine Falieu

LES TRESSEUSES


Les tresseuses montent sur les perruques les coiffures désirées par leurs propriétaires. Elles frisent en crêpe, frisent en boucles, mais leur atelier est aussi un lieu de communication, on répète les nouvelles que l'on sait, où l'on invente celles qu'on ne sait pas. La mise de la perruque est faites suivant la condition sociale de son propriétaire, son âge et la mode du jour. Ainsi, la perruque peut être à la Fotange, à la brigadière, en bonnet, nouée à l'oreille, d'abbé, de palais, à marteaux, à simple nœud et à queue de rubans. Les cheveux aussi peuvent être mis : en bourse en cadenette, en catogan ou à la grecque.
Même dans les armées, jusqu’en 1812, ont porte d’abord des perruques puis les cheveux longs qui nécessitent l’usage d’un coiffeur, notamment chez les hussards, pour se faire faire les cadenettes et la queue renforcée d’un morceau de buis.

Commenter cet article