les fripiers

Publié le par Ateliers Christine Falieu

LES FRIPIERS

 

 

Les fripiers, au XVIIIe siècle, sont les personnes qui font le négoce de vêtements et de meubles usés réparés ou retapés. Toutefois, d’après le Dictionnaire de Trévoux, ils doivent tenir des registres et ils n’ont pas le droit d’acheter des meubles et ou des vêtements d’un malade, en temps de contagion, s’ils n’ont pas été autorisé par la justice. 130 dans l’Ain en 1806, 2 à Trévoux en 1794, le métier disparaît au XIXe siècle. Dans les années 1870, la pratique du prix fixe se répand dans les commerces, même si une large part de la population et notamment conserve l’habitude de marchander. Mais l’absence d’affichage de prix devient lentement synonyme d’escroquerie et d’inégalité, tant les ventes se font de façon discrétionnaire. Or, le commerce de l’occasion existe en partie grâce aux rabais et à l’élasticité des prix qu’il propose. En l’espace d’un peu plus d’un demi-siècle, l’acte de marchander devenu archaïque, relègue du même coup le commerce d’occasion dans le passé.

Commenter cet article