Les gendarmes d'ordonnance

Publié le par Ateliers Christine Falieu

L’UNIFORME DES GENDARMES D’ORDONNANCE

 

 

« L'uniforme sera le surtout de chasseur, tout vert, sans passe-poil ni couleur, gilet écarlate tressé en argent, pantalon à la hongroise aussi tressé; shako et boutons ronds et blattes; le sabre de chasseur; le cheval, pour la taille et son équipement, sera comme celui des chasseurs à cheval. On fournira, des magasins de Mayence, des carabines et des pistolets, du moment de l'incorporation dans les compagnies ». Cet uniforme d’officier pour les simples gendarmes, décrit dans la circulaire de Champagny, est confirmé par une note du 11 avril 1807.

Le 11 octobre 1806, Lacuée propose de doubler l’habit de rouge écarlate ou de garance pour ne pas rendre la tenue trop sombre. Il précise que le pantalon de cheval est verte. Le 20 octobre, ils obtiennent de porter l’aiguillette à droite.

Pour la confection des tenues, des modèles sont disponibles au dépôt de Mayence, afin de faire confectionner l’uniforme et l’harnachement sur place. Les gendarmes font une entrée triomphante à Berlin, « en grande et élégante tenue, trompettes sonnantes, sans manteaux et le sabre à l’épaule, par le plus beau froid du Nord »[1].


[1] NORVINS : Mémoires.

Commenter cet article