pelisse du 7e hussards

Publié le par Ateliers Christine Falieu

Une pelisse du 7e hussards

 

Les hussards de Lamothe sont levés en septembre 1792. Ils prennent rang dans l’arme des hussards avec le numéro 8, le 23 février 1793, pour finalement obtenir le 7e numéro, en juin, suite à l’émigration de Saxe-Hussards. Ils reçoivent la légion de Kellermann, le 10 janvier 1794. Cette légion est créée le 1er juin 1792, et incorpore les patriotes non-émigrés du Saxe-hussards et des cavaliers du Royal-Allemand.

Le 7e hussards Avec l’ordonnance du 12 mai 1814, le 7e hussards prend le nom de hussards d’Orléans. Il est reformé à Valencienne, le 12 septembre 1814, avec les reste du 7e hussards, des détachements du 1er hussards et le 14e hussards. Lors de cette réorganisation, le colonel affecte à chaque escadron des cheveux de mêmes robes : noir au 1er, bais au 2e, alezan au 3e et gris au 4e : "L'effet de ces différentes couleurs était beau, mais cela était fort bon pour la garnison, car, en guerre, il eût été difficile, pour ne pas dire impossible, de maintenir ces distinctions".Au retour de Napoléon, en mars, la ferveur des hussards du 7e est flagrante. Sous les ordres du colonel Marboz, il prend part à la campagne de Belgique avec le 3e chasseurs.

La pelisse, de drap vert, devait être plus longue que le dolman. Elle était doublée de flanelle blanche et bordée en peau de mouton noire. La pelisse est ornée de tresses plates et carrées jaune et de 18 rangées de 5 boutons en laiton. http://www.costumeshistoriques.com/photo-333054-pelisse-7e-hussards-face_jpg.html

Le régiment est définitivement licencié le 9 décembre 1815 à Saumur. Lors du licenciement, une seule pelisse est dans les magasins du régiment.

Commenter cet article