le dolman en nankin

Publié le par Ateliers Christine Falieu

Sous le 1er Empire, le nankin, (tissu de coton jaune clair utilisé pour les habits masculins d'été au début juqsu'au milieu du XIXe siècle), est utilisé pour la confection de dolman et de tenue complète pour les officiers de cavalerie légère à l'instar de l'uniforme d'officier du 8e hussards conservé aux Invalides ou à celui, célèbre, exposé au Musée de l'Empéri. Si ces tenues ne sont pas règlementaires, il est parfois bien vu pour un officier de se doter de ces effets : ainsi, le 13 mai 1809, le colonel du 21e chasseurs recommande à ses officiers de s'en pourvoir. Ces tenues composée du dolman, du gilet et d'une culotte hongroise sont garnies de soutaches, ton sur ton, qui remplacent gracieusement les galons or ou argent. Les boutons sont souvent recouverts du même tissu.

 

Toutefois, il se peut que ce nankin puisse être attribué à la troupe, de manière exceptionnel mais toutefois réglementaire. Ainsi, au 12e chasseurs, il est permis aux sous-officiers, aux brigadiers et aux chasseurs de porter une culotte de nankin lorsqu'ils ne sont pas de service. Ces culottes en sont alors plus l'apanage de la cavalerie légère puisque des régiments d'infanterie légère et de la Garde en dotent leurs soldats.

Publié dans Nos réalisations

Commenter cet article